Z – A vous la parole – Forum

Ce blog est aussi un espace dédié à vos témoignages.

Bonjour,
Je me lance dans la création d’un spectacle qui donne la parole aux femmes pour témoigner de leur expérience de l’immigration. Il n’y a pas que les hommes – les bras, la force de travail – qui soient venus en Belgique depuis 1964…

Certaines femmes sont venues en-dehors de tout regroupement familial. Simplement, elles ont fait le choix de l’émancipation. D’autres, venues pour rejoindre leur mari ont rapidement demandé le divorce et se sont autonomisées. Dans tous les cas, elles rapportent des expériences singulières auxquelles je voudrais donner un écho pour les sortir de l’ombre et du silence et pour leur rendre hommage.

“Ici Mimouna” est un spectacle théâtral dans lequel Mimouna – une mère marocaine  – et sa fille Jamila – 2ème génération – apparaissent pour raconter leur expérience de femme et d’immigrée mais aussi pour restituer une série de réalités vécues par une copine, une cousine, une voisine…. J’ai rencontré des femmes marocaines qui fréquentent les cours d’alphabétisation et qui m’ont confié leur témoignage.

Au-delà de leurs récits qui seront utilisés dans mon spectacle, j’aimerais ajouter des avis, des éléments de réflexion et de débat autour des questions que je vous propose d’aborder sur ce blog.

Merci d’y participer et de m’autoriser à en faire bon usage.
Il vous suffit pour cela de m’envoyer un mail à farida(at)farida.be avec votre témoignage écrit ou, si vous le préférez, laissez-moi vos coordonnées et je vous appelle pour en parler de vive voix.

Farida Zouj

Mode d’emploi des pages “A vous la parole” :

  • Les témoignages sont ouverts à toutes et tous. C’est un forum constitué de vos commentaires.
  • Les commentaires sont soumis à modération et seront mis en ligne une fois relus par notre équipe. Vous pouvez laisser votre nom, choisir un pseudo ou bien indiquer “anonyme”. Quel que soit votre choix, merci de bien vouloir indiquer votre âge.

Par ailleurs, nous recherchons des photos souvenirs de ces 50 dernières années pour les partager sur ce blog et sur scène. Cette utilisation de vos photos suppose que vous fournissiez une autorisation qui précise que les photos sont libres de droit et que les personnes qui y apparaissent ont donné leur accord pour que je les utilise sur le blog et
sur scène. Si tel est le cas, je vous invite à m’envoyer un message avec vos coordonnées à l’adresse :

Nous vous recontacterons !

4 réponses à Z – A vous la parole – Forum

  1. L’hellène dit :

    Voici beaucoup de questions suscitées par votre sujet.
    Cela montre bien la diversité des situations des femmes immigrées et qu’une analyse fine peut apporter un nouvel éclairage surtout en élargissant aux autres communautés. Parce que finalement, en comparant, en allant voir ailleurs, nous apprenons beaucoup sur nous-même, sur les autres, sur le monde. Cela permet d’élargir les horizons et éventuellement de mener sa barque en connaissance de cause. Voilà peut-être la grande leçon de vie que je tire (au prix de nombreuses batailles) de ma situation de femme immigrée de la deuxième génération.

    Je souhaite bonne route à votre spectacle que je ne manquerai pas de venir voir.
    Merci de me tenir informée.
    L’hellène – 55 ans.

    Immigrée de la deuxième génération, je me sens directement touchée par votre sujet sur les femmes immigrées:

    1) D’abord pour le combat mené par nos mères :la mienne s’est retrouvée veuve avec ses enfants loin de sa famille)

    – Ensuite, je suis interpellée, touchée, voire admirative devant ces femmes venues en laissant leurs enfants et mari au pays (Pologne, …) pour travailler et subvenir à leurs besoins. Ce travail se fait souvent en “noir” et a une grande pénibilité (ménages…).

    Quel statut ont-elles dans la famille?
    Cela leur donne-t-il un statut plus émancipé que les femmes marocaines?
    Est-ce un privilège ou plutôt un esclavage?
    Comment le vivent-t-elles? Comment vivent-elles avec la peur de la police, de ne pas voir leurs enfants grandir?
    Comment vivent-elles quand elles ne sont plus apte à travailler (âge, usure, accident..). Mettent-elles de l’argent de coté pour leur pension? Peuvent-elles prétendre à des droits sociaux ?

    2) Pour la femme de la deuxième génération dont je fais partie, arrivée en Belgique en 1958, les questions ne sont pas du tout les mêmes.
    Elle est en mesure de connaitre, de comprendre, et de comparer.

    Comment va-t-elle se situer entre son besoin d’appartenance et de fidélité à la communauté, la culture d’origine et son besoin d’adaptation, de construction de sa vie et d’émancipation?
    Comment gérer ces conflits de loyauté?
    Comment faire reconnaitre une troisième culture, qui est ni d’origine, ni du pays d’accueil mais un “mixe” riche et original entre les deux.

    Reste-elle en Belgique, retourne-t-elle au pays?
    Choisit-elle son conjoint dans ou hors de la communauté?
    Est-elle condamnée a être toujours l’immigré où qu’elle aille?
    Où alors se sent-elle citoyenne du monde, consciente de la richesse culturelle qui l’habite?
    Comment utilise-t-elle cette multiculturalité? En fait-elle usage? Cela lui donne-t-il une force? Est-ce un atout ou plutôt une blessure?

  2. De Smet dit :

    Je me sens très concernée par ce que vous apportez entre autres pour ces 50 ans d’immigration marocaine.
    Ayant habité et enseigné pendant plus de 25 ans à Molenbeek, à des filles surtout, je me sens très proche de cette communauté où je connais beaucoup de femmes de quasi 3 générations et de statuts divers. En fait j’ai été une espèce d’accompagnante discrète et très impliquée quand même. Mon affection pour toutes ces femmes est grande …
    je suis actuellement retraitée mas ai gardé beaucoup de contacts avec des femmes de Molenbeek et je continue, dans l’association dont je fais partie ( CGé-ChanGement pour l’Egalité) à promouvoir tout ce qui tourne autour d’interculturalité. Je serai heureuse de voir ce spectacle. bien à vous, que je connais un peu : vous êtes venue avec une de mes collègues et moi, dans un moment de formation de futurs enseignants à Defré

  3. Van de Walle dit :

    Bonjour,

    Sur votre site vous annoncez un documentaire qui devrait (?) être projeté à partir du 26 janvier au cinéma aventure à Bruxelles. Aucune trace dans la programmation de ce cinéma. Qu’en est–il ?

  4. admin dit :

    Bonjour,
    En effet, le film “D’un voyage à l’autre” a été projeté en avant première le 26 janvier au cinéma Aventure, loué pour l’occasion (voilà pourquoi nous ne sommes pas dans la programmation). Mais n’ayez pas de regret la séance était complète plusieurs jours à l’avance et, surtout, le film sera projeté à nouveau le 8 mars au Centre Culturel de Schaerbeek et sera disponible à la vente en DVD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.